L’interview décalée de Sellig, le 9 février 2020 au TST

Après 20 ans de carrière, Sellig s’est produit sur toutes les scènes parisiennes et françaises, du Point-Virgule à l’Olympia. Avec son 5e spectacle « Épisode 5 » aussi délirant que familial, Sellig nous entraîne dans l’exploration de notre quotidien riche de situations à la fois agaçantes et drôles. Il compare le passé au présent : « Était-ce vraiment mieux avant ? ». Réponse le dimanche 9 février à 17h au TST !

  • Qu’emporterais-tu sur une île déserte ?
    Sellig : Des dolipranes et de la ventoline.
  • Qu’y-a-t-il sur ta table de nuit ?
    S : Mon portable !
  • Quelle est la chose la plus dingue que tu comptes faire un dimanche et que tu n’as pas encore fait ?
    S : Tenir un stand de Hot-dog dans une fête médiévale.
  • Si tu étais invisible, tu ferais quoi ?
    S : J’irai dans la zone 51 pour voir si il y a des extraterrestres.
  • Comment décrirais tu ton métier à un enfant ?
    S : Je racontes des histoires pour amuser les gens.
  • Quel conseil donnerais-tu à un jeune humoriste qui voudrait se lancer ?
    S : De ne jamais écouter ceux qui leur veulent trop de bien.
  • Qu’est ce qui t’inspires et comment écris-tu tes sketchs ?
    S : J’observe attentivement les gens autour de moi, dans les supermarchés, dans la rue, les métros et seulement ensuite j’écris une histoire autour d’un sujet et après j’en fais un sketch.
  • Tu nous parles un peu de ton côté auteur-écrivain ?
    S : Ca me permet d’écrire des histoires beaucoup plus longues qu’un sketch, soit de développer les personnages de mes sketchs comme dans "L’Opération R8" ou "Quand le chat est là les souris dansent", soit de partir dans un univers de science-fiction humoristique avec des personnages complètement déjantés comme dans "Pour une poignée de Koumlaks" ou "Des clones et des koumlaks".
  • Ton livre anti-blues : La BD "Bibi Fricotin"
  • Ta chanson anti-blues : "English man in New York" de Sting
  • Ton film anti-blues : "Ghostbuster"
  • Ta citation « happy life » : "Trop ne vaut rien"
  • Ton aliment « boost moral » : Un bon hamburger
  • Ta routine anti-blues du dimanche soir : Mario kart et des hamburgers

MAJ 14 janvier 2020 par Communication